Raid Chauds Patates – manche du challenge national – 5 et 6 juillet – Gresse en Vercors

mardi 15 juillet 2014
par  M.KERN-GILLARD
popularité : 75%

(récit : Xavier)

 

Franck (Dechavanne) et Xavier (Rolland) du CSMR, associés à François Marty (rameur de haut niveau) ont participé au raid Chauds Patates à Gresse en Vercors les 5 et 6 juillet sur un format de 24 heures non-stop.
Pour l’occasion, nous étions sponsorisés par NEOLUMEN www.neolumen.fr (Lampes à leds pour professionnelles, sportifs et loisirs), c’est donc naturellement que notre équipe s’est appelé NEOLUMEN CSMR.
Notre partenaire nous a fourni 3 lampes frontales FENIX HP-15 d’une puissance de 500 lumens pour passer les épreuves de nuit en toute confiance.

Au programme de ce raid 24 heures, 13 sections avec toujours 2 équipiers en course (parfois les 3) pour 180 km et 8200 m de dénivelé positif.
La première section en trail se court à 3 (4 km /350D+). Nous partons prudemment et gérons l’effort. Une rapide transition et Franck et François partent sur une CO aérienne (4 km / 200D+) suivi d’un VTT orientation au profil descendant très technique. Quant à moi je redescends à la voiture en vélo pour transférer le matériel à la section suivante. Franck enchaine les balises et ils arrivent au départ de la 4ème section en 7ème position.
François sort et je rentre en course pour cette section de 2 km de trail suivi de 8 km de roller (450D+). Nous attaquons le trail (profil descendant) lorsque je me rends compte que François a gardé le doigt Sport Ident (indispensable pour pointer les balises). Je fais donc demi-tour et remonte le chercher en surrégime ! (erreur car la course est encore très longue) . Nous récupérons les rollers (pour moi) et ski roues (pour Franck). Problème, au moment de chausser, Franck qui a changé ses chaussures de ski cet hiver, ne peut pas les clipper sur les skis. Nous essayons de forcer mais rien à faire. Nous demandons à un organisateur qui nous entend jurer si il n’a pas une lime et par miracle il en a trois ! (oui c’est vrai, on a toujours une lime sur soi !!) Nous voilà à limer les fixations et au bout de 15 min, on peut démarrer la section. Du coup nous partons un peu (trop) fort sur les 3 premiers km avant de réguler un peu plus l’allure. Nous rattrapons les équipes qui nous avaient doublés. Nous arrivons au départ du canyoning suivi d’un trail de 3 km (300m D+). Je pars avec François et Franck sort pour se reposer après avoir fini le roller un peu dans le dur.
Le chrono s’arrêtant le temps du canyoning (sécurité oblige), nous récupérons un peu et profitons du beau canyon que l’organisation nous à préparer. Le chrono repart à la sortie du canyon et nous repartons retrouver Franck à l’assistance.
Je pars sur la section suivante avec Franck pour près de 4 heures de trail engagé en montage. Le paysage est magnifique mais je sens que je commence à avoir du mal. Mon allure réduit et nous perdons un peu de temps. Nous nous faisons rattraper par une ou deux équipes, je n’arrive pas à relancer. On décide donc de sortir l’élastique et Franck me tracte dans 2 montées successives avant d’attaquer une descente engagée. Puis, peu avant la transition, je glisse et tombe violement la cuisse sur un rocher. J’ai du mal à repartir et chaque foulée me fait mal mais heureusement le point d’assistance arrive vite. Il est presque 21h00, Franck et François partent pour 40 km de VTT orientation.
La nuit arrivant, ils partent avec les lampes FENIX HP-15 fournies par notre partenaire NEOLUMEN (www.neolumen.fr). La puissance d’éclairage permet de rouler à très bonne allure, même dans les descentes parfois très engagées et techniques.

Le temps de me ravitailler et de ranger le matériel, je prends la direction du lac de Monteynard. Alors que j’arrive à l’entrée de la plage, je me fais arrêter par la gendarmerie car je n’ai plus de feu à l’arrière et voilà que je me retrouve à changer les ampoules à 23h30 au lieu de me reposer !!
Il est un peu plus de 1h00 quand ils arrivent. Ils ont fait une bonne section hormis une petite erreur sur la fin. Franck est fatigué (après 2 grosses sections) et je le remplace pour le canoé suivi d’un trail. Nous prenons les 5 balises en canoé assez rapidement puis repartons en courant pour rejoindre l’assistance 5km plus loin avant une nouvelle section VTT. Pendant le trail, François me lance : « et Xav, tu sais quelle heure il est ? C’est 3h30 ! on est vraiment fous ! »
Après une transition ou nous récupérons un peu, on repart en VTT, il est 4h00. On enchaine les 3 premières balises à une très bonne allure et avec une orientation fluide, on double même plusieurs équipes (dont certaines ayant shunté certaines sections précédentes, donc déjà derrière nous au classement). Mais à la 4ème balise on fait une erreur et on « vendange ». On se retrouve à pousser le vélo, m’assommant d’un coup ! Je sens l’hypoglycémie arrivée mais impossible de manger, je fais un blocage d’estomac !
François, en course depuis maintenant plus de 8h00 de suite, est toujours aussi impressionnant et prend le relais pour orienter. Je m’accroche comme je peux et on rejoint le point de transition suivant mais nous ratons la barrière horaire (comme beaucoup d’équipes) pour 15 petites minutes.
Ce point de règlement fait que notre classement est figé à ce moment (ce qui aura pour effet de décourager beaucoup d’équipes pour la suite du raid). Nous avons le choix d’arrêter ou de rejoindre directement l’une des deux dernières sections, mais sans que cela impacte le classement finale. Franck et François partent donc sur l’avant dernière qui est un trail en montage de 8 km (750 m D+). Finalement Franck arrive à faire souffrir François et je les retrouve sur l’aire d’arrivée du raid.

N’ayant plus d’enjeu et au vu de notre état de fatigue nous ne nous engageons pas sur la dernière section et arrêtons après 22h00 d’épreuves.
Au final nous terminons à la 12ème place pour une première expérience sur un format de course aussi long.



Portfolio

JPEG - 44.8 ko François avec la lampe FENIX HP-15 Le team NEOLUMEN-CSMR à l'arrivée